Décryptage des opportunités et des stratégies numériques
Rechercher

Les séries, réservoir à idées pour mieux manager une organisation

Les scénaristes de séries TV ont certes beaucoup d’imagination, mais ils puisent allègrement dans la réalité pour mettre en scène leurs personnages, nouer des intrigues et imaginer des rebondissements réguliers. Le parallèle avec le management d’entreprise est éclairant…

Les comportements des personnages qui peuplent les séries TV peuvent s’analyser sous l’angle des styles de management, que l’on retrouve dans les entreprises. C’est l’objet de cet ouvrage collectif, coordonné par Benoît Aubert, directeur de l’ICD International Business School, et Benoît Meyronin, professeur à Grenoble Ecole de Management. « Les managers et les producteurs de série ont un rôle commun : celui d’anticipateur », résument-ils. Concrètement, « les personnages des séries font face à des dilemmes, doivent rechercher des solutions sous contraintes, entrent dans des jeux de conflits et d’alliances pour saisir ou conserver le pouvoir, doivent gérer leurs collaborateurs (ou faire face à leurs managers). Toutes ces situations font écho au vécu et aux rôles des managers. »

Comment manager les équipes ? Dans ce domaine, les séries TV illustrent les bons exemples et les moins bons. Du côté des premiers, la série Dr House illustre le management agile : même s’il est désagréable et arrogant, « Le Dr House résout de très nombreux cas sur lesquels tous les autres médecins butent. » Il commet des erreurs, mais qui sont nécessaires : « Il procède par essais et par erreurs, en collectant les données et les signaux faibles », tout cela, bien sûr, en ne respectant pas les procédures établies. De fait, il cherche à faire progresser ses équipes. Du côté des pratiques plus contestables, Tony Soprano est un mauvais exemple : « Il consomme une énergie certaine à mentir, à travestir la réalité. Pressé par son entourage, englué dans ses dilemmes moraux et ses affects, il repousse les échéances et tergiverse ouvertement. »

Comment affirmer son leadership ? La série Borgen illustre la complexité du leadership, conçu comme « la capacité à influencer les autres, à les mettre en mouvement et à les faire agir, c’est façonner des croyances, des désirs et des priorités », résument les auteurs, pour qui « un manager a de moins en moins de subordonnés et de plus en plus de pairs. »

Comment gérer la relation au marché ? La série Mad Men, qui met en scène des publicitaires américains dans les années 1960, rappelle les trois grands principes de base du marketing : développer le sens de l’orientation marché, laisser la créativité s’exprimer et adopter une démarche collaborative dans la création. La culture du service est abordée dans la série Six Feet Under, qui illustre le fait qu’il faut être authentique dans la relation client, tout en veillant à ne pas se surexposer, nourrir cette expérience client et soigner la mise en scène globale de son service. La relation au marché passe également par une maîtrise de l’information stratégique. Ce point est illustré par la série Narcos, dans laquelle les protagonistes (le cartel de Cali et la Drug Enforcement Administration) s’emploient à protéger leurs données, au service de leur influence et de leur réputation. La création d’une start-up est la base de la série Breaking Bad, où un professeur de chimie va disrupter le marché de la drogue avec un produit d’excellente qualité. La série nous enseigne cinq principes : trouver un besoin, bien s’associer, être agile (se débrouiller avec ses propres ressources), rester focalisé sur la vision (la qualité du produit) et développer la « scalabilité » de sa start-up.

Comment manager l’innovation ? La débrouillardise de Mc Gyver est légendaire et illustre l’ingéniosité managériale. Ce personnage, qui est probablement un précurseur de « l’innovation frugale », a cinq traits de caractère : polyvalence, obsession d’un problème à résoudre, pleine conscience de la situation, pensée divergente et expérimentation. Une ingéniosité que l’on retrouve également dans la série Sherlock, adaptation du personnage de Conan Doyle. Le détective-consultant est ainsi un expert du décryptage du réel. « Ce talent de déduction est aujourd’hui un élément clé des pratiques d’innovation », résument les auteurs.

204 biblio McGyver

De Mac Gyver à Mad Men, quand les séries TV nous enseignent le management, sous la direction de Benoît Aubert et Benoît Meyronin, Dunod, 2017, 203 pages.

À savoir

Une version longue de cet article, incluant le pitch des séries, un tableau récapitulatif et les idées clés à retenir, est publiée dans le numéro 204 (11 décembre 2017) de Best Practices Systèmes d’Information.

La rédaction

La rédaction

Nos Ouvrages

  • L’Observatoire 
Digital Business Review

    Cette première édition de l’Observatoire Digital Business Review propose, en 140 articles, un décryptage des opportunités et des tendances numériques. Le contenu, issu des numéros de Digital Business Review, est présenté sous différentes formes : retours d’expérience, chiffres-clés, analyse, résumés d’ouvrages et d’études…

  • Best Practices Spotlight 
Atlas - Édition 2018

    L’Atlas du DSI regroupe tous les sujets publiés dans le cadre du service de benchmarking et de veille Best Practices Spotlight. L’Atlas du DSI propose des articles synthétiques pour rester à l'état de l'art, des chiffres-clés pour se benchmarker, des argumentaires pour convaincre les métiers, des bonnes pratiques à partager avec vos équipes et des résumés d'études que vous n'avez jamais le temps de lire.

  • Best Practices
Mises en œuvre

    Cette première édition des Best Practices mises en oeuvre regroupent des recommandations, des conseils et des méthodologies issues de retours d'expérience de DSI et de l'expertise de nos équipes. La centaine d'articles retenus abordent la stratégie et le management du SI, la gestion de projet, la valorisation de la DSI, le sourcing et le pilotage de la DSI.

A ne pas manquer

Best Practices

Informations

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris